Cliquez pour activer le zoom
un instant...
Aucun résultats trouvés
Voir Roadmap Satellite Hybrid Terrain Mon emplacement Plein écran précédent Suivant
Résultat de votre recherche

L’immobilier résiste à la Crise

by Nora Behloul sur 24 septembre 2020
L’immobilier résiste à la Crise

En dépit des incertitudes qui planent sur une éventuelle seconde vague épidémique à la rentrée, le marché immobilier tient bon. Il fait même mieux que cela, si l’on se fie au baromètre Meilleurs Agents – Les Échos arrêté au 1er août 2020. Le journal, qui publie les résultats de son étude dans son édition du 3 août, affirme que « [l]es prix de l’immobilier sont indifférents à la pandémie » et que cela « devrait se confirmer dans les prochains mois ». Le titre de son article est d’ailleurs explicite et rassurant : « Le krach de l’immobilier n’aura pas lieu*». Il est vrai que les prix de l’immobilier, dont on attendait une forte baisse à la suite du confinement et de la crise sanitaire, se maintiennent remarquablement**. Dans certaines villes, ils augmentent même légèrement***. L’immobilier apparaît donc encore une fois comme une valeur refuge.

La période estivale demeure par ailleurs propice aux transactions. Les ventes d’appartements et de maisons ont repris avec un dynamisme encourageant. Notre agence HNB Immobilier a ainsi aidé de nombreux clients à conclure une vente ces dernières semaines. Le marché locatif n’est pas en reste. Une étude parue fin juillet fournit des statistiques significatives : « Les recherches ont d’abord progressé de 50 % au mois de mai […] pour ensuite augmenter de 75 % en moyenne en juin 2020****. » Plusieurs raisons expliquent un tel rebond : étudiants et bacheliers ont débuté leur quête de logement plus tôt que les années précédentes. L’étude indique que leurs recherches représentent 29 % du total recensé, contre 21 % en 2019. Le taux de réussite record au baccalauréat 2020 engendre en outre un accroissement du nombre d’étudiants, lequel augmente mécaniquement la demande. Mais l’offre est elle aussi en nette hausse : le nombre de logements proposés à la location a crû de 39 % vis-à-vis de 2019. Le site Mieux vivre votre argent note à ce propos : « Les étudiants ont quitté leurs logements plus tôt que prévu, en raison de l’épidémie de coronavirus et de l’arrêt des cours en présentiel. La fin de l’année scolaire et universitaire en avance a précipité leur retour chez leurs parents. De nouveaux logements sont logiquement apparus sur le marché, surtout des meublés, notamment de tourisme*****. » Les propriétaires de logements meublés destinés originellement aux vacanciers ont ainsi cherché à compenser la baisse des flux touristiques en se tournant vers les locataires de longue durée.

Ces données, confirmées par notre expérience professionnelle récente, incitent à conserver un certain optimisme pour la fin de l’été et la rentrée.

*https://www.lesechos.fr/industrie-services/immobilier-btp/le-krach-de-limmobilier-naura-pas-lieu-1227952
**https://www.rtl.fr/actu/conso/coronavirus-l-immobilier-l-un-des-rares-secteurs-qui-resistent-a-la-crise-7800703709
***https://edito.seloger.com/actualites/france/villes-prix-immobilier-augmente-un-beaucoup-article-38812.html
****https://www.mieuxvivre-votreargent.fr/immobilier/2020/07/27/le-marche-locatif-explose-depuis-le-deconfinement/
*****https://www.mieuxvivre-votreargent.fr/immobilier/2020/07/27/le-marche-locatif-explose-depuis-le-deconfinement/

Partager

Laissez une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Comparer