Cliquez pour activer le zoom
un instant...
Aucun résultats trouvés
Voir Roadmap Satellite Hybrid Terrain Mon emplacement Plein écran précédent Suivant
Résultat de votre recherche

Craintes et espoirs dans le secteur de l’immobilier

by Nora Behloul sur 23 juillet 2020
Craintes et espoirs dans le secteur de l’immobilier

Nous disposons à présent d’un peu plus de recul pour tenter de quantifier l’impact des huit semaines de confinement sur le marché de l’immobilier. Les premières observations des professionnels du secteur sont contrastées.

La FNAIM relève ainsi que le nombre de transactions immobilières a baissé de 80 % entre mars et mai, ce qui représente 150 000 actes de moins qu’en 2019 à la même période* . Elle estime par ailleurs que la crise actuelle menace 3 000 agences immobilières sur l’ensemble du territoire, soit 20 000 emplois ** . Il est vrai que de nombreux autres facteurs n’incitent pas à l’optimisme a priori : le chômage partiel a touché 13,3 millions de salariés, et le PIB de notre pays devrait connaître une contraction comprise entre 11,4 et 14,1 % en 2020 selon les prévisions de l’OCDE *** . Les incertitudes pesant sur une éventuelle reprise de l’épidémie à l’automne sont aussi à prendre en compte.

Toutefois, quelques lueurs viennent éclairer ce sombre tableau. Le regain d’intérêt des Français pour l’immobilier dont nous parlions dans notre précédent article ne s’est pas démenti, en particulier dans notre région. La période du confinement paraît avoir accru le besoin d’espace et de changement de cadre de vie. Ainsi, un reportage de France 3 Grand Est mis en ligne le 2 juillet dernier affirme sans hésiter que « les demandes immobilières explosent en Alsace **** ». La sensation d’étouffement ressentie par beaucoup de confinés entre mars et mai a visiblement stimulé la demande. Le promoteur interrogé par la chaîne régionale confirme une reprise des transactions. Un constructeur de maisons individuelles fait le même constat : les demandes de maisons avec jardin ont augmenté dans de notables proportions depuis le 11 mai. « Certaines personnes âgées se disent que c’est le moment ou jamais de construire une maison. Et d’autres clients, plus jeunes, profitent des crédits à faible taux d’intérêt pour devenir propriétaire », explique-t-il. Les clients sont donc nombreux à vouloir concrétiser leur projet immobilier, malgré tout.

L’indicateur synthétique de la confiance des ménages publié chaque mois par l’INSEE témoigne aussi d’un commencement d’embellie.
Après être tombé à 95 en avril 2020, puis à 93 en mai, cet indice est remonté à 97 pour juin, signe que l’avenir n’est pas aussi sombre que l’on pourrait le craindre.

* https://www.mysweetimmo.com/2020/06/30/la-fnaim-prend-le-pouls-des-francais-et-appelle-a-sauver-aussi-limmobilier-pour-accelerer-la-reprise/.
** https://www.lemoniteur.fr/article/la-fnaim-plaide-pour-un-grand-ministere-de-la-renovation-et-du-logement.2096336.
*** https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/06/10/la-france-devrait-connaitre-l-une-des-pires-recessions-au-monde_6042357_3234.html.
**** https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/emissions/rund-um-0/apres-confinement-demandes-immobilieres-explosent-alsace-1842216.html.

Partager

Laissez une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Comparer